dimanche 31 mars 2013

14 - Starhawk

Starhawk (née Miriam Simos en 1951) est une écrivaine et activiste américaine qui se revendique comme sorcière. Elle a eu une grande influence sur la Wicca féministe américaine. Selon Wouter Hanegraaff1, elle serait à l'origine de la création de milliers de coven.



Elle est connue comme théoricienne du néopaganisme ; elle est une des voix les plus écoutées de l'écoféminisme. Starhawk vit à San Francisco où elle travaille sur la tradition Reclaiming de la sorcellerie, tradition qu'elle a contribué à fonder au travers de cours, ateliers, camps et rituels publics en spiritualité basé sur la terre, avec pour objectif d'"unifier spiritualité et politique".
Elle est connue dans le monde entier pour ses formations à la non-violence et à l'action directe, et comme activiste dans le mouvement pacifiste, le mouvement féministe, le mouvement écologiste, et le mouvement altermondialiste. Elle voyage et enseigne un peu partout en Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient, donnant des conférences et animant des ateliers.
Elle collabore actuellement entre autres groupes aux projets de United for Peace and Justice2 au collectif de formateurs3 au Earth Activist Training4.








Je découvre les ecoféministes wiccan, Clarissa Pinokola Estés peut aussi être intéressante ainsi que Zsuzsanna Budapest.



Outils

Les femmes philosophes


16 - Rebecca Samaria Lolosoli

Rebecca Samaria Lolosoli est la fondatrice et chef du village d'Umoja, un village situé au Nord du Kenya, à 380 kilomètres de Nairobi. Elle représente le village d'Umoja lors de congrès auxquels elle est invitée afin de trouver une solution pour mettre un terme à ce problème d'inégalité entre l'homme et la femme.








photos de femmes samburu





samedi 30 mars 2013

3 - Christine de Pisan

Christine de Pizan (ou dans des textes plus anciens Christine de Pisan1), née à Venise en 1364 et morte au monastère de Poissy vers 1430, est une philosophe et poétesse française de naissance italienne.
Christine de Pisan est considérée comme la première femme de lettres française ayant vécu de sa plume. Son érudition la distingue des écrivains de son époque, hommes ou femmes. Veuve et démunie, elle dut gagner sa vie en écrivant.
Elle composa des traités de politique et de philosophie, et des recueils de poésies. Auteur très prolifique, elle se retira dans un couvent à la fin de sa vie, où elle écrivit un Ditié de Jeanne d'Arc. On lui doit, entre autres, Cent ballades d'amant et de dame et la Cité des dames. Son travail majeur a été accompli entre 1400 et 1418.








Costume de l'époque


Rogier van der Weyden,
Portrait d’une Femme,
London, British Museum



Source intéressante de coiffes et costumes médiéval et renaissance









Pour la coiffure So-bellesister-fi m'a fait judicieusement pensé au travail de Nina Katchaoudourian et je pense utiliser son visage et une de ces coiffures pour incarné Christine de Pisan, vu qu'il n'y a pas de document photographiques ni de portrait "réssemblant" d'elle. 




vendredi 29 mars 2013

Noms en vrac à chercher plus tard

Hubertine Auclert
Gaura Devi
Judith Butler
Jeanne Hachette
Simone Veil
Louisa Lawson
Ada Lovelace
Hannah Arendt
Harriet Tubman
Sojourner Truth
Sarah Parker Remond
Élisabeth de Bohême, princesse Palatine
Mary Wollstonecraft
Seyla Benhabib
Wu  Zetian
Xiang Jingyu
Whina Cooper
Elizabeth Blackwell
Alice Schwarzer 
Leymah Gbowee
Virginia Woolf 

Françoise d'Eaubonne

les lesbiennes noires radicales du Combahee River Collective, bell hooks, Audre Lorde, Patricia Hill Collins, Michelle Wallace.


Kimberlé Williams Crenshaw est très importante, c'est la première a parler de notion d'intersectionnalité en 1989, notion que je veux mettre en avant dans la série des athéniennes.

 Oum Kalthoum

Liste de femmes codeuses libristes et féministes

Inez Milholland Boissevain


Alice Walker  et Patricia Hill Collins créatrices du mouvement "womanism" et Anthea Butler

Qiu Jin féministe chinoise qui s'habillait comme un homme et maniait le sabre. Fut exectué pour s'être rebeller contre la dynastie Quing



Bisi Adeleye-Fayemi féministe nigerianne






Yara Sallam féministe Egyptienne
http://fr.africanfeministforum.com/wp-content/uploads/2012/12/Presentation_onlineActivism_Egypt_Fr.pdf




Urvashi Butalia



Pandita Ramabai Medhavi 



Meena Keshwar Kamal Féministe et poétesse afghane



Zahra Rahnavard, féministe, peintre et femme politique iranienne




Malala Yousufzai militante féministe pakistanaise qui a réchapper d'une tentative d'assassinat en 2012. Elle milite depuis ses 11 ans pour l’accès à l’instruction pour les filles et femmes.



artiste Coréenne à contacté Yu Jinyoung
 Sally Haslanger et Linda Martin Alcoff 


-----
Phoolan Devi fait partie de ces rares personnages qui, de leur vivant, semblent tout droit sortis d'une légende... Née au coeur de l'Inde dans une famille de basse caste, elle est destinée à l'esclavage de l'ombre. Mariée à onze ans à un homme trois fois plus âgé qu'elle - abandonnée puis violée avant d'être enlevée par des hors-la-loi -, elle se rebelle et devient la célèbre reine des bandits. Pendant trois ans, à la tête d'une véritable armée, elle a frappé l'imagination d'un continent tout entier, volant aux riches pour donner aux pauvres, à la poursuite d'une vengeance jamais assouvie contre la brutalité des hommes... Pour toutes les femmes du monde, Phoolan Devi est le symbole de la révolte et du combat. Son témoignage est une main tendue à toutes les humiliées du monde.

En février 1983, elle est emprisonnée après une équipée rocambolesque. Phoolan Devi est, pour les uns, une criminelle assoiffée de meurtres et de rapines. Pour les autres, elle est le bras armé des basses castes, des miséreux et des opprimés, la "Reine des bandits". Onze ans de prison, sans jamais aucun jugement, ne calment pas Phoolan Devi, devenue entretemps une figure mythique de l'Inde des années 80. 

Libérée en 1994 sur ordre de la Cour suprême, la Reine des bandits se présente aux élections législatives dans l'Uttar Pradesh et obtient une majorité haut la main, triomphe qu'elle renouvellera en 1999 avec un programme de "défense des femmes et des opprimés". Elle mourra assassinée à l'âge de 38 ans par des tueurs qui n'ont pas été retrouvés.
------------

Paola Tabet
Lourdes Torres
Chondra Mohanty
Ann Russo
Adrinana Cavarero
Hellen Keller
Clara Zetkin
- Allemange - 
à l'origine de la création de la journée international des droits des femmes le 8 mars

Hélène Boucher 
-France-
Aviatrice et suffragiste

Susan B. Anthony
USA
Suffragiste

Emma Goldman
Russie
Anarco-féministe

Marie Pape-Carpantier
France
Pedagogue

Lucy Stone
USA
Abolitionniste

Louky Bersianik
 Canada

Allemagne
ecouter Rosa, la vie - Lettres de Rosa Luxemburg lu par Anouck Grinberg

10 - Simone de Beauvoir






12 - Andrea Dworkin





C'est Épicure qui cède sa place à Andrea Dworkin. Je ne garde pas l'architecture du Raphaël, mais le corps imposant d'Andrea Dworkin devrait occuper sans problème l'espace de la colonne que je vais supprimer.

ex - 12 - Rosa Parks






edit - Rosa Parks est une femme tout à fait remarquable mais elle ne me semble pas specialement féministe. Je la retir de la liste.

ex - 8 - L'imperatrice Cixi

L'impératrice Cixi, en 1902.



Portrait officiel de l'impératrice douairière Cixi
Cixi tenta (sans succès malheureusement) de faire supprimé la coutume des pieds bandés. Elle gouverna la Chine de 1861 à 1912. Je la place en 8 mais c'est peut être temporaire. QUant j'aurais tous (ou presque) les noms que je vais portraiturés, ca sera le moment de les organiser.

Et puis je coi que le 8 est un bon chiffre en Chine et que le personnage 8  Plotin est assez imposant dans la composition de Raphaël, comme peut l'être une impératrice dans son costume impérial. 

edit - je retir Cixi de la liste, malgrès ses belles robes, elle est une femme célèbre pas une féministe elle n'a donc pas sa place ici.

9 - Hypatie d'Alexandrie

Dans le Raphaël il semblerait que le personnage 9 soit Hypatie ou Francesco Maria Ier della Rovere – Je vais faire le choix de faire de ce personnage Hypatie et conserver tant que faire ce peut le visage que Raphaël a donné à celle ci.

Pour le costume je ne sais pas si je conserve celui de Raphaël, pour se faire une idée des costumes de l'époque.






Amina


Difficile de trouvé une image sans cache tétons ni recadrage. Le personnage 51 de Raphaël tourne la tête, je mettrait bien le visage d'Amina quant même. 


Pour cette photo je ne trouve pas la version non censuré.

2 - Angela Davis



J'hésite entre Angela Davis Jeune ou plus âgée aujourd'hui. Sa coupe de cheveux ferait bien le pendant de celle d'Olympe de Gouges.


Un article de Les mots sont importants sur Angela Davis


« Nous étions beaucoup à ressentir qu’on nous demandait de choisir entre race ou genre, et nous voulions traiter les deux conjointement. Nous nous sentions marginalisées dans nos mouvements pour l’égalité raciale de même que nous le ressentions dans les mouvements l’égalité des sexes. Si les féministes blanches de classe moyennes avaient tendance à être racistes, beaucoup de stratégies antiracistes avaient tendance à être masculinistes » [3]

--------

Pour son vetement, chercher le texte d'Angela Davis "Femme, race, classe" ou "Blue Legacies and Black Feminism"
 

1 - Olympes de Gouges






Pour le costume




Un site intéressant sur les MuscardinEs, les Merveilleuses et les Incroyables.



La Révolution Française a donné lieu à des phénomènes de mode quelque peu excessifs mais particulièrement intéressants. Les Incroyables et Merveilleuses sont les plus connus mais on peut également citer cette tendance morbide qui a consisté à honorer à travers la mode la mémoire des guillotinés. Il y eut tout d’abord les fameux bals des victimes où ne pouvaient se rendre que ceux ou celles qui pouvaient prouver avoir perdu un proche sur l’échafaud. Les invités devaient saluer d’un mouvement sec de la tête à la manière des condamnés qui placent leur tête dans la guillotine. Les jeunes gens et jeunes filles se faisaient couper les cheveux ras la nuque comme l’avait institué la toilette des condamnés (coiffure à la victime). Ce fut aussi la mode des schalls rouge en souvenir du schall de Charlotte Corday lors de son exécution. Comble du bon goût cette jeunesse dorée arborait un fin ruban rouge « à la victime » autour du cou évoquant les corps décapités. Ces tendances scandalisèrent bon nombre de commentateurs, un siècle plus tard Octave Uzanne parlait encore d’une « infâme comédie » et d’une « bouffonnerie navrante ».
Il est surtout intéressant de noter comment ces artifices en se diffusant ont perdu leur caractère éminemment idéologique. Cette planche du Journal des Dames et des Modes (1797) que nous avons récemment acquise figure une ceinture « à la victime » qui est devenu un simple accessoire de mode vidé de sa substance contre-révolutionnaire.

Source - diktats 








---------------------

Puisque je ne trouve pas de portrait utilisable d'Olympe de Gouges, je vais faire comme Raphael qui a peint Platon sous les traits de Leonard de Vinci. Je pense faire Olympe de Gouges sous les traits de Cindy Sherman. 

Fan fiction … Cindy Sherman's Untitled #193 (1989).  Photograph: Charles Griffin